Notre démarche

Éthique de production

Nous nous inscrivons dans l’éthique de la permaculture : prendre soin de la terre et des hommes, partager les ressources. Nous cultivons une petite superficie (1,3ha dont 5000m² cultivés) et souhaitons un travail à échelle humaine, sans dépense énergétique démesurée, sans grosse machines et sans gaspillages. C’est une échelle à laquelle on peut se permettre quotidiennement de récupérer, de fabriquer soi-même, de faire appel aux low-tech et à l’imagination.

Le petit investissement de départ permet une installation légère sans endettement, une entreprise pérenne et facile à transmettre.

Notre approche systémique est l’agroécologie. Elle se concentre sur l’écosystème qui nous accueille: nous prenons soin des espaces de bordures « écotones » (haies, mare, fossés) qui sont autant de réserve de biodiversité, et intégrons l’arbre à l’agrosystème.

Nous ne sommes pas les maîtres de cet espace productif, mais seulement l’un des acteurs qui compose son système : « on ne domine la nature qu’en lui obéissant » Francis Bacon.

insecte
Serre

Nos savoir-faire

La vie du sol est notre principale préoccupation : nous ne le travaillons pas. Nous le décompactons si nécessaire uniquement à la grelinette (fourche à deux bras qui permet d’aérer le sol sans le retourner). Nous l’entretenons par des amendements et des paillages de matières organiques : fumier, compost, broyat de bois, BRF, paille, foin, feuilles mortes, tontes, culture d’engrais verts. Cela nous permet de n’utiliser aucun engrais.

Nous utilisons au quotidien des outils à main, des outils de jardinier : pelle, râteau, semoir, houe, houe maraîchère…

Notre seul outil thermique est la débroussailleuse, qui nous permet d’entretenir le terrain, et de broyer en fin de culture.

Nous avons recours à l’occultation par bâche pour réduire le désherbage et favoriser la décomposition sur place des déchets de culture. Nous ne cultivons pas sur bâche, nos paillis sont 100% organiques.

Chacun de nos six jardins extérieurs est traversé par une haie arbustive, élément de l’agrosystème qui en plus d’embellir le paysage, apporte de la matière organique, de la fraîcheur en été, constitue un refuge de biodiversité et est aussi une zone productive (fruits et petits fruits).

Nous avons à cœur, au sein du potager de Loire, de créer un lieu de convivialité propice au partage, à la rencontre, et à l’échange. Quoi de mieux qu’un jardin pour ces usages ?

Pour aller plus loin...

Dès le début du projet, il était d’un souhait impérieux d’être en ouverture totale sur l’extérieure. La notion d’autonomie ne devait pas rimer avec autarcie. La création de l’association « L’arrose’Loire » répond à ce souhait et vise à promouvoir toutes les valeurs qui font l’ADN du « Potager de Loire » : la permaculture, l’agroécologie, l’agriculture bio, les circuits courts, les économies sociales et solidaires ainsi que les nouvelles ingéniosités collective. L’association créé ainsi la guinguette de l’Arrose’Loire sur le terrain du Potager et permet l’implantation d’un espace de détente et de convivialité autour d’une buvette restaurant qui ne propose que des produits bio, artisanaux et locaux. L’association utilise également cet espace pour promouvoir des activités culturelles et ludiques, des concerts, des conférences, des ateliers et des animations. Retrouvez toute sa programmation sur son site Internet, sa page Facebook, et sur Helloasso.

L'Arrose'Loire